X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


La météo et les Routes observées à 7h ce matin :
De cet azur céruléen naîtra un soleil herculéen, dessinant sa courbure dans le dôme bleuté dont il a fait sa teinture.
Une fois de plus, l'anticyclone renverse les températures : +1° au Pisaillas à 3110m au-dessus de l'océan, -1° à 2830m, -6° à la Daille mille mètres plus bas, -4° dans le centre du village et au Fornet. Le vent reste dans les bras de Morphée.
Radio Val prévoit dans sa boule de Cristal près de 5h de réchauffement solaire aujourd'hui
La neige s'accumule au crépuscule de l'année : 170 cm de tombé en novembre 241 cm en décembre. Remontant l'horloge du temps, il s'en était déposé 13cm en nov. 2018 et 172 cm en décembre de l'an dernier
Routes : le revêtement routier vers Bourg St Maurice est comme en été.
Dans la station, le Val en Blanc peut encore surprendre le pilote inexpérimenté.
Les trottoirs ont été traités, mais, comme pour défier la gravité, les crampons seront les meilleurs alliés surtout à l'occasion d'un réveillon trop bien fêté.

Le phénomène est suffisamment important pour que l'on s'interroge sur les inversions de températures que nous observons en ce moment. Il y a, notamment le matin, des écarts de températures entre le bas et le haut qui sont sensibles, mais, non content de l'être, celles-ci sont plus douces là-haut et plus froides en bas alors que la logique météo obligerait le contraire. Ce phénomène est-il normal ? Nous sommes allés le demander à Laurent Valbert de la Station Météo de Bourg Saint-Maurice. Il nous a expliqué que l'anticyclone était à l'origine de cette observation et qu'elle n'était pas rare en montagne. Au cours des nuits les versants se refroidissent et tout l'air froid « dégouline » le long des pentes pour aller s'accumuler dans les fonds de vallée. En journée, c'est l'inverse. Le soleil vient réchauffer les sommets. Par contre, l'air froid qui est plus lourd, reste accumulé dans les fonds de vallées et n'arrive pas à s'extraire puisque, comme il y a l'anticyclone, il n'y a pas de vent. C'est un phénomène très courant en montagne en hiver.

La personnalité du jour de Radio Val sera Laurent Petit. Arrivé en 1982 au service des pistes, Laurent entame ce matin son dernier jour à la Régie des Pistes de Val d'Isère. Laurent était le chef du service des chauffeurs de dameuses de la Régie. Après 37 années de service, Laurent aborde sa retraite avec sérénité. Très pris par son métier qui « coulait dans ses veines », mais duquel il voulait souffler, il est aujourd'hui pressé de mieux s'occuper de sa famille et donner la main à Marie Pierre, sa femme, qui s'occupe du restaurant de la ferme de l'Arsellaz. Là, il y alimente des projets divers comme construire un igloo de neige pour accueillir ses clients. Laurent laissera, incontestablement, le souvenir d'un grand professionnel. Car conduire une dameuse, contrairement à une idée reçue, représente un métier à haut risque qu'il faut aborder avec la plus grande prudence, le savoir-faire et l'expérience. Lorsqu'il fallait procéder à des manœuvres délicates, à la dangerosité avérée, de sécurisation de domaine, c'était Laurent qui, le plus souvent, était en charge de ces opérations. Les Avalins se souviennent, lors des grandes tempêtes de janvier il y a 2 ans, que c'est lui qui avait sécurisé l'immense tourne du Crêt, chargée de neige qu'il fallait déblayer pour éviter un débordement de celle-ci sur les habitations. Une opération si délicate que Laurent avait exigé de faire seul la première montée. Laurent a connu toute l'évolution des machines. Portant le n°33 au service des pistes en 1982, il avait connu les dernières heures de la machine n°3 qui se pilotait à l'époque, non pas avec un joystick, mais avec des manches à vérins. Aujourd'hui, ces machines sont équipées de radars de hauteur de neige qui permettent de signaler à l'avance au chauffeur où prendre de la neige pour l'étaler là où il n'y en a pas. Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, le temps n'a pas amoindri le risque. Laurent nous a confié avoir fait l'une de ses opérations les plus exigeantes en termes de concentration pas plus tard qu'avant-hier pour ouvrir le chemin qui monte au sommet de Bellevarde, un virage à angle droit, moins large que la machine et dont l'aval est un précipice. « ça a été bien plus dur ici que lors de la tourne du Crêt » nous a-t-il confié. Laurent était aussi dans l'une des 2 machines qui, la veille du Critérium de la Première Neige, se sont faites prendre en pleine nuit dans une coulée sur la Face de Bellevarde : « On était coincés dans la machine. On a dû passer les pelles par la petite fenêtre pour que les secours puissent nous ouvrir. La machine était tellement sous la neige qu'il a fallu 4h à la main pour la sortir de son tas de neige. La neige s'était engouffrée dans les chenilles à tel point que ça les avait fait gonfler. Je n'avais jamais vu ça », nous explique-t-il. Malgré tout cela, Laurent rentrait à la maison, comme pour s'exorciser des dangers de ce métier, et affirmait à Marie Pierre que « tout s'était bien passé » ! Une carrière où tout s'est effectivement bien passé. (Notre photo)

Les Avalins et vacanciers vont ce soir célébrer le passage de l'année 19 à celle du vingt, 2020. En dehors d'une animation de rue ce soir de 18h à 19h30 dans l'avenue Olympique, la station n'organise pas ce soir d'événements particuliers à minuit, laissant ainsi la possibilité aux restaurants et lieux d'accueil d'organiser eux-mêmes leurs festivités. 3 Feux d'artifice privés et visibles de tous sont ainsi prévus. Ils seront tirés depuis l’hôtel les Barmes de l’ours à 19h30, le club Med à 23h40 et le restaurant l’Étincelle à minuit et demi. Tous ces feux sont visibles depuis le front de neige, devenu depuis quelques années le lieu de rendez-vous des passagers de l'année.

On se calme, même à la poste. Avant-hier, une cliente à la boîte postale s'est énervée parce qu'elle n'avait pas reçu les chèques lui permettant de payer ses employés. Le ton est monté comme on peut l'imaginer avec des mots doux dignes de la plus belle poésie humaine, comme "incapables", "vous pouvez retourner dans votre pays". Une plainte sera peut-être déposée suite à cette affaire. Mais respirez, l'air est bon à Val d'Isère.

L'agenda avalin :

- La mairie est ouverte de 9h à 12h et de 14h à 18h. La permanence Urbanisme est ouverte de 9h à 12h

- Le Club des Sports est ouvert de 9h à 12h et de 14h à 18h

- La maison de Val est ouverte de 8h à 22h. Wifi gratuit dans le hall d'accueil et espace fauteuil pour se reposer.

- Vie Val d'Is est ouvert de 9h à 12h et 14h30 18h
séance de Jam Session avec Fabien. Activité gratuite pour les détenteurs de la carte Vie Val d'Is. Tous les mardis à 20h au CCAS

- La poste est ouverte de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30

- Jazz à val ce soir à 19h sur radio Val d'Isère, une heure de jazz avec Michel Daigne

- Cours de Hatha Yoga avec Jeff de l'association Val Asana de 18h30 à 20h à la maison de Val salle Picheru

- La déchetterie est ouverte de 9h à 12h et de 14h à 16h et non 17h en ce dernier jour de l'année.