X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


C'est une figure avaline qui nous a quittés samedi à l’hôpital de Bourg St Maurice. Natif de Val d'Isère, René Moris n'est plus, emporté à 93 ans par une leucémie. René faisait partie de cette grande lignée des quelques familles locales qui, de générations en générations, ont construit à force de sueur et de labeur le Val d'Isère d'aujourd'hui. Avant cela, son grand père Adolphe, dans la ferme familiale du Vieux Village de l'époque, le disait : « Il faut être fou pour vivre dans un pays pareil ! ». C'était au temps où la station n'existait pas, au temps où la famille montait l'hiver à Paris avec le petit René dans les bras pour trouver quelques subsides permettant de tenir comme on pouvait...Mais la conjonction du modernisme, celle d'une volonté de rester au pays et la perspective d'une nouvelle activité qu'est le ski et le tourisme a ramené les autochtones à la maison. René était de ceux-là. Alors jeune adulte, il commence son apprentissage pour devenir guide à l’École de Haute Montagne de Chamonix. Mais, à son grand regret, il doit quitter son stage. La période des foins l'oblige à rentrer au pays. Et, cette opération exige la présence de toute la famille pour les couper et les ramasser. C'est la survie des bêtes l'hiver qui est en jeu. Au fil du temps, René montre un vrai talent de skieur. Il gagne 2 fois le challenge des moniteurs, métier pour lequel il consacrera sa carrière. Il dirigera l’École du Ski Français pendant près de 20 ans. Il rencontre aussi Paule, une parisienne venue habiter toute petite à Val d'Isère qui, elle aussi, marquera l'histoire sportive avaline. Membre de l'équipe de France de ski, elle a notamment participé aux Jeux Olympiques d'Oslo en 1952. Ils auront 2 enfants, Jean Christophe et Patricia. Parallèlement, René s'est engagé dans la vie locale, siégeant pendant 4 mandats, ceux de Noël Machet et d'Yvon Mattis, au conseil municipal. René était le doyen homme de Val d'Isère. Les avalins lui rendront pour cela un dernier hommage le lundi 25 janvier à 14h30 en l'église de Val. Il sera ensuite emmené au cimetière de Val d'Isère où il reposera dans le caveau familial.

 

Benoit Launay