X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Dans un entretien accordé ce matin à Radio Val d'Isère, Jean Paul Orange, qui endosse la direction effective de la Commune  nous a confirmé une nouvelle répartition des tâches. Il précise son rôle, vis-à-vis du maire Patrick Martin et des autres élus de la commune : « Le maire connait la destination. Mon rôle, avec l'ensemble des services, c'est de proposer la route pour y arriver ». Arrivé à la mairie de Val d'Isère il y a trois ans en tant que directeur financier, puis nommé il y a quelques mois directeur général adjoint, Jean Paul Orange s'affirme dans la continuité du travail mis en place par les services de la mairie ces dernières années et parle dans un premier temps de coordination, d'écoute, et de « compréhension de choses nouvelles, de manière à mettre en œuvre la partition que me demande le maire de la manière la plus efficace et la plus efficiente possible ». Et des « choses nouvelles » il y en aura dans les prochains mois, à la suite de la crise sanitaire, de la fermeture anticipée de la station et donc des pertes de recettes pour la collectivité. Jean Paul Orange se veut cependant rassurant et optimiste : « Petit à petit les choses vont reprendre un fonctionnement normal, mais il est vrai que nous avons pris nos précautions pour que l'impact économique de cette crise soit pris en considération et anticipé. J'ai aussi rassuré les acteurs en leur disant que nous avons monté un certain nombre d'observatoires, sur les recettes et les dépenses, et que ces observatoires, et les indicateurs qu'ils vont nous renvoyer nous permettront d'assouplir ou de durcir, mais je préfère penser assouplir, les contraintes qui sont connues, financières ou non » jusqu'ici le DGS occupait également le poste de directeur de la SAEM Sogevaldi. Patrick Martin souhaite changer cette organisation en séparant les deux directions. Enfin, concernant la réorganisation interne des services de la mairie , rien n'est encore acté même si Jean Paul Orange a déjà sa petite idée : « J'aime bien l'idée de proposer à des personnes qui sont en place, de prendre des responsabilités. […] Pour l'instant j'imagine davantage quelques évolutions en utilisant le socle interne. Je ne pense pas que le recrutement d'un directeur général adjoint soit à l'ordre du jour dans l'immédiat en tout cas ce n'est pas au mien. Je vais plutôt faire confiance aux équipes qui sont ici et avancer avec eux."