X (FERMER)

Municipales 2020 : Quelles sont vos attentes?

« Retour aux Infos Avalines


Les organisations syndicales ont lancé un mouvement national pour dénoncer la réforme de l’indemnisation du chômage des saisonniers. Le syndicat Force Ouvrière a appelé les salariés de la STVI à un débrayage d’une heure entre 8h30 et 9h30 demain, samedi 15 février. Les employés en grève profiteront de ce débrayage pour distribuer aux skieurs des tracts permettant de mieux connaître leurs inquiétudes.
La Direction de Val d’Isère Téléphériques précise qu'elle « entend cette inquiétude ». Domaines Skiables de France, la chambre professionnelle des opérateurs de domaines skiables, s'est exprimée sur ce sujet au travers de 9 propositions. Domaines Skiables de France comprend la volonté de réforme du gouvernement, mais l'association veut aussi soumettre au gouvernement 9 propositions constructives en faveur des territoires qui vivent au rythme des saisons. Ces propositions serviront aux entreprises du secteur de la montagne, mais aussi à toutes les entreprises françaises de la saisonnalité. Aujourd’hui, les stations de montagne emploient 100.000 saisonniers durant l’hiver, dont 15.000 pour les seules remontées mécaniques et domaines skiables. On compte 1 million de saisonniers liés au tourisme en France chaque année.
Sans vouloir déranger d'une manière ostentatoire la pratique du ski, les saisonniers veulent par cette action alerter samedi matin le plus grand nombre sur les baisses drastiques de leurs indemnités en période non travaillée. Les saisonniers et FO veulent informer sur "l’impact désastreux de la nouvelle convention de l’indemnisation chômage, notamment sur le calcul, qui conduira à une baisse jusqu’à 50% des indemnités perçues par les saisonniers entre 2 saisons". Selon FO, cette situation, du fait de la diminution des ressources des salariés, se traduirait aussi sur leurs futures pensions, par une réduction de leur constitution de droits.
Cela remet aussi en question l'actuel équilibre de la saisonnalité qui existe entre les employeurs de station et leurs employés.
Pour les skieurs : Val d’Isère Téléphériques assure mettre en œuvre les mesures nécessaires pour limiter les effets du mouvement et assurer son service auprès de ses clients. Cela veut dire que quelques remontées mécaniques connaîtront des perturbations entre 8h30 et 9h30 demain matin.

Benoit Launay