Radio-TV Val d'Isère

Grande Enquête Radio Val d'Isère Août 2019 : Cliquez ICI

96.1 FM · +33 (0)4 79 06 18 66 · redaction@radiovaldisere.com
Twitter Facebook

X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


16 élus de la commune se sont présentés à la session d'avril au Conseil Municipal. Une 17ème est venue rejoindre le groupe une heure plus tard.

Le maire annonce pour commencer que la préfecture a signifié que l'état avait donné son feu vert pour réaliser la « plage de dépôt » en terme de dossier environnemental. Marc Bauer a précisé que le représentant du préfet a demandé un avis très favorable.

Le maire annonce un nouveau conseil le 15 mai pour régler les problèmes liés au « GEMAPI » afin de lancer les travaux de la plage de dépôt en accord avec la communauté de commune qui hérite de la compétence des traitements des rives.

La maire précise que le conseil du jour devait contenir les comptes administratifs, ce qui aurait du être le point les plus importants de cette réunion. Il explique qu'il y a un nouveau trésorier à la recette de Bourg et que cela a engendré des retards. Ces comptes doivent être débattus avant le 30 juin.

Dominique Maire se plaint du peu d'informations du compte rendu des conseils précédents et explique que son groupe ne validera pas le dernier compte rendu.

Dans la liste des décisions du maire, Marc Bauer explique le renouvellement d'exploitation avec la société Caméléon pour le circuit de Motos Neiges. Il a aussi signé les travaux des canalisations des égouts entre les Côves et la Daille.

Le conseil devait valider la déconstruction du Rope-Tow (Télécorde) de la Tête de Solaise. Les discussions tournaient vite autour du démontage du téléski de Semanmille à l'intermédiaire de la Daille. Le maire explique que, suites à des demandes de professionnels, il devait conclure que le téléski de Semanmille devrait être remplacé par une remontée au niveau du stade de slalom que ce téléski dessert. Il propose de ne pas voter le démontage du Rope Tow tant que la STVI ne s'engagerait pas à remonter le Semanmille. Gérard Mattis précise que la commission montagne avait donné un avis favorable au démontage. Il informe qu'une solution palliative serait trouvée au niveau du Snowpark en décalant la grosse bosse et laissant de la place pour des lignes de tracés de slalom.
Dominique Maire revient sur le Rope Tow. Elle s’étonne de sa démolition car il n'y a pas de personnel pour cette remontée et que son exploitation ne coûte rien. Elle évoque une possible panne du télésiège de la Datcha donnant au télécorde un moyen d'évacuation des skieurs. Elle affirme aussi que lorsqu'il fait froid, le retour Rope Tow est moins froid. Elle se demande aussi pourquoi ce Télécorde n'a pas fonctionné cet hiver. Le maire répond que cette remontée mécanique est « vilaine ». « Il n'y a personne qui le prend. Partout il faut rationaliser. On peut regretter le téléski du Plan, mais démonter les pylônes rend plus belle la montagne. Il ne faut pas aller à contre-courant » clame le maire. « C'est dommage de détruire ce qui existe » répond Dominique Maire. Face à cette nouvelle posture, le maire retire ce point de l'ordre du jour en attendant une négociation.
Michel Bobbi se questionne sur le stade du Legettaz, qui est une zone d'entraînements, par rapport aux futurs travaux du nouveau Club Med. Le maire répond qu'il faudra déplacer le slalom BMW et récupérer cette surface. Didier Bonnevie évoque un éventuel « bras de fer » avec la STVI et s'inquiète du manque de stades pour l'hiver prochain. À propos de la bosse pour laquelle les élus souhaiteraient la détruire au profit d'un stade, le maire affirme que les discussions avec le snowpark l'ont convaincu de revoir cette position. Il présente un projet d'une bosse décalée permettant la mise en place d'un couloir de slalom.

Les élus n'ont pas validé une demande de concession à long terme d'emplacements de parking pour la Sarl Javasol qui se négociait dans le cadre de sa construction et qui ne pouvait créer elle-même d'emplacements privés de parkings. Le montant de la location était de 64 080 Euros pour 2 places. Patrick Martin se demande si le montant perçu pour une telle période est finalement rentable et demande d'évaluer le coût de l'entretien que cela représente. Le maire reporte finalement cette note car il ne trouve pas cette solution satisfaisante.

Les élus ont débattu sur la demande de classement de Val en station de tourisme. Cette décision intervient après une demande de la préfecture sur des points complémentaires.

Les élus ont validé les tarifs des remontées mécaniques pour le ski de cet été portant le prix du forfait journée à 28 Euros. Ce tarif est en baisse de 28% par rapport à l'année dernière car il n'y aura pas de navettes montant au Pisaillas depuis le Fornet cet été. Véronique Pesanti-Gros déclare qu'elle trouve trop cher le forfait été coûtant 330 euros. Patrick Martin demande des indications sur la destination de l'ancienne gare d'arrivée de la télécabine de la Daille qui sera désarmée. La Folie Douce a fait une demande pour récupérer des surfaces de cet espace. S'agissant du choix de celui qui récupérera cette surface, le maire indique que « Le plus légitime est celui qui est sur place ». Le calcul des loyers se fera au prorata de la surface et du chiffre d'affaires réalisé.

En questions diverses :

Dominique Maire se plaint de la propreté. Elle se plaint des dégradations autour du nouveau bâtiment de la Tapia et demande qui va remettre en état. Le maire répond que cela sera refait par les promoteurs de ces travaux.

Les réunions de quartiers sont prévues cet été et au Fornet en juin.

Si le conseil s'est bien déroulé, les conversations privées entre élus pendant les débats ont perturbé la bonne compréhension de ce qu'il se disait et le public n'avait de ce fait pas toujours la possibilité de bien suivre le cheminement des décisions.