Radio-TV Val d'Isère

 96.1 FM · +33 (0)4 79 06 18 66 · redaction@radiovaldisere.com

X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Le beau temps et la belle neige ne sont pas synonymes de sécurité. La magnifique météo de ce jour n'a pas fait oublier qu'il était tombé plus de 40cm de neige en altitude au cours de ces dernières 48h. Les pisteurs le savent bien, et c'est pour cette raison qu'ils avaient pris la précaution de fermer un certain nombre de pistes à cause du danger que peuvent représenter les coulées sous l'effet du réchauffement du au soleil. La piste de la Combe du Géant sur le secteur du Pisaillas était à ce titre interdite aux skieurs et non damée. Un groupe d'amis, skiant ensemble, s'est engagé sur cette piste fermée et vers 12h40, s'est fait surprendre par une plaque qui s'était décrochée naturellement dans la paroi rocheuse verticale située une centaine de mètres environ en amont de la piste. Elle ensevelissait au passage 3 skieurs de la même famille. Si la maman, un peu à l'écart du point de chute de l'avalanche, s'extirpait de la masse de neige, le papa, âgé de 44 ans, et leur fille unique âgée de 11 ans, étaient entièrement recouverts. Une vingtaine de pisteurs-secouristes arrivaient très rapidement sur les lieux et commencèrent à sonder le pied de l'avalanche afin de rechercher les victimes enfouies sous la neige. 4 maîtres chiens avec leurs animaux étaient aussi présents. Cédric Bonnevie demandait alors de fermer tout le secteur du Pisaillas afin d'assurer une bonne qualité de secours.  L'utilisation des DVA, appareils de recherches de victimes en avalanches, était inutile car ces skieurs n'en étaient pas équipés. Les 2 victimes étaient extraites de la neige une quarantaine de minutes plus tard et les secouristes procédaient, en vain, à de longs massages cardiaques. L'hélicoptère des CRS de montagne arrivait sur place , avec à son bord un médecin qui ne pouvait que constater le décès des 2 malheureuses victimes. Un autre hélico, celui du SAF, était aussi utilisé pour gérer la logistique matérielle et celle des hommes de ce secours. L'endroit est connu pour sa dangerosité en cas de risques d'avalanches. En décembre dernier, une même plaque était partie sur l'ensemble de la paroi au dessus de cette piste. Elle avait recouvert en intégralité une grande partie du pied du secteur du Pisaillas. Ce soir, à Val d'Isère, les avalins, pourtant habitués à ces drames, se disent qu'ils ne se feront jamais à ce type d'épreuves tant la tristesse et la peine sont grandes. (Notre photo : Les pentes au dessus de la Combe du Géant soumises aux avalanches aujourd'hui)

Benoit Launay