Radio-TV Val d'Isère

 96.1 FM · +33 (0)4 79 06 18 66 · redaction@radiovaldisere.com

X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Conseil municipal du 09 oct 2017

15 élus présents.

La première décision a concerné le projet du parking couvert au lieu dit l'Illaz, lequel avait été discuté lors d'un précédent conseil qui avait mis en exergue une réflexion sur le développement urbanistique de Val d'Isère. Ce parking aune surface de 2406 m².

Revenant sur le dossier, le maire distingue 2 choses, la construction d'une part d'un parking et de 5 petits chalets sur la pente au dessus et, d'autre part , la construction de bâtiments plus grands plus haut dans la pente. Le maire se dit favorable à la construction du parking couvert à flanc de montagne à droite du Portillo et des petits chalets sur le massif ascendant. La SARL Saneo pourra donc déposer son permis pour le premier projet sur une parcelle communale qui vendue au bénéficiaire. La commune garde en revanche la maîtrise de la deuxième moitié de parcelle en vue du deuxième projet du haut.

Dominique Maire se demande où est l'urgence de l'opération dans la mesure où « on vend l'avenir sans mener une réflexion ». Le Maire affirme qu'il y a eu déjà 30 projets au niveau de l'Illaz et « Il ne faut pas prendre les choses à l'envers ». « cela fait 2 ans qu'on travaille sur ce projet ». « Vous souhaitez laisser Val d'Isère à l'âge de pierre. Vous êtes retraitée et moi j'ai besoin que Val d'Isère fasse bouillir la marmite ». Dominique Maire rajoute « Je ne veux pas m'associer à une éventuelle future erreur ».

Didier Bonnevie demande à ce que est dit dans ce conseil par le maire soit consigné à la lettre sur le compte rendu. Il s'est prononcé « pour » mais a promis qu'il attaquerait le maire en justice si les engagements ne sont pas tenus souhaitant et précisant que la partie haute ne se fasse pas.

5 élus ont voté contre.

Le conseil a, dans la foulée, voter pour la construction des 5 chalets représentant un plancher total de 915 m² au dessus du parking.

 

À propos d'un débat autour de la Régie des Pistes, Gérard Mattis a affirmé que le nombre de skieurs augmentent et le nombre d'accidents diminue.

 

Les élus ont validé le tarif de la fourrière passant de 116 à 117 Euros pour l'enlèvement et 6 Euros de frais de garde journalière.

 

Audrey Nalin, adjointe en charge de la vie de village, a présenté le projet de la Maison de l'Enfance :
La Commune de Val d’Isère porte le projet de construction d’une maison de l’enfance dans la future ZAC du COIN.
Elle explique que cette construction permettra de regrouper dans un même bâtiment :
- Le multi-accueil communal LES BOUTS D’CHOUX
- Le multi-accueil touristique situé au Village des enfants
- L’ALSH
Elle indique que ce projet répond à trois objectifs :
- Rationalisation des moyens
- Augmentation et diversification des offres d’accueil des enfants sur Val d’Isère
- Cohérence avec la ZAC par l’installation d’un équipement public (UTN)
La commune maintient et conforte par cette mutualisation :
- Un accueil de qualité répondant aux besoins et aux rythmes des enfants, aux attentes des parents et aux besoins du personnel en termes de conditions de travail
- Une offre plus large en augmentant notamment l’agrément de la crèche communale (de 5 places)
- Un service plus lisible car rassemblé en un seul lieu
- Le développement des relations et l’amélioration de la coopération entre les différentes structures
- La diminution des coûts de fonctionnement des équipements (suppression des espaces « doublons », diminution des surfaces inutilisées hors saison touristique …).
Une surface de 1414 m² (total surface plancher) sera dédiée à l’ensemble des services visés ci-dessus et répartie de la manière suivante :
- 603 m² pour le multi-accueil communal
- 682 m² pour l’ALSH (Accueil de Loisir sans Hébergement)
- 129 m² pour le multi-accueil touristique
Des espaces extérieurs comprenant les jeux et les accès (dépose, livraison…) sont également prévus pour une surface de 790 m², répartis comme suit :
- 342 m² pour le multi-accueil communal
- 448 m² pour l’ALSH
Le coût de l’opération s’élève à 5 293 000 € HT, soit pour chacun des espaces :
- 2 265 000 € HT pour le multi-accueil communal
- 2 570 000 € HT pour l’ALSH
- 458 000 € HT pour le multi-accueil touristique
Afin de financer une partie de ce projet, il a été demandé au Conseil municipal d’autoriser le Maire à solliciter toutes les subventions nécessaires auprès des organismes tels que l’État, la Région, le Département et la CAF et de l'autoriser à signer tous documents afférents à ce dossier.
Dominique Maire rappelle que la note initiale était de 4,8 millions d'euros et s'interroge si il y aura encore des augmentations. Le Maire répond que probablement que oui étant donné le temps que prendra ce projet.
L'Opposition se positionne sur le fait qu'elle souhaite une surface plus petite.
La majorité répond que la Maison de Val réunira la crèche communale et le village des enfants réunissant 135 enfants.
Philippe Borrel se demande si on ne perd pas du temps car selon lui il y a 9 chances sur 10 que la Zac du Coin ne se fasse pas.
Le maire précise qu'il y a des sujets plus importants de la surface de la crêche et rappelle que l'opposition a voté
Dominique Maire demande un point sur la Zac le Coin et le maire précise que ce n'est pas à l'ordre du jour.
Véronique Pesanti estime par exemple que l'Office du Tourisme devrait être plus grand. Le maire répond que l’accueil des enfants est prioritaire aussi pour permettre aux parents de travailler.

Dans les modifications budgétaires, le maire a annoncé sa volonté de construction d'hébergements sociaux vers l'Adroit à condition qu'une digue anti pierres soit construit avant le 31 décembre pour un montant de 470 000 Euros. La route d'été du « Front de Neige » sera bétonnée.

Le maire déplore les complexités administratives relatives au projet de la ZAC le Coin. La Gare routière sera démolie au mois d'octobre. Le bâtiment du « Coin » rive gauche du canal devait initialement être démoli mais pour « des raisons de PPRI, cela n'était pas possible ». Mais, afin de conserver le projet UTN relatif au Coin, il faut des preuves tangibles de travaux ce qui sera le cas avec la démolition de cette gare routière. « Pour cet hiver, on va bricoler avec la gare routière ». La commune paye cette démolition et c'est l'aménageur qui remboursera ces travaux au moment de la réalisation de la ZAC. L'opposition demande ce qu'il se passerait si le dossier n'aboutit pas. Gérard Mattis et le maire affirment que la question ne se pose même pas. « Vous faites partie de la génération qui baisse les bras » lance Gérard Mattis. « Il y a des difficultés mais pas d'obstacles » renchérit Marc Bauer.

Les élus ont planché aussi sur la classification de l'Office du Tourisme qui devra s'appeler Office DE tourisme. Les élus sont allés en ss préfecture pour mieux comprendre. Il faut passer par un classement en catégorie 2 ce qui permettra à Val de devenir commune touristique ce qui permettra une demande à l'Office du Tourisme de classement en catégorie 1. Le dossier en catégorie 2 est déjà déposé.

Le conseil a délibéré sur la concession du nouveau restaurant à construire du côté de Grand Pré. Claudia Tempesta et Julien David ont été retenus pour ce projet prévu dans 2 ans. À ce propos, quelques questions ont été posées à propos d'un projet d’hébergement vers la montagne de Tovière. Ce projet est effectivement une possible réalité mais il n'en est qu'à ses balbutiements. Le maire a parlé d'un hôtel ou maison d'hôte de 5 chambres.