X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


La retenue collinaire de l’envers de Bellevarde se termine. Sa construction aura été ponctuée par de nombreux rebondissements relatifs à la découverte pendant les travaux d’un îlot de fleurs protégées, la Silène de Suède, dont le sort aura retardé d’une année la mise en fonctionnement de l’ouvrage. Aujourd’hui, la STVI, maîtresse d’œuvre et d’ingénierie apporte les dernières touches à la confection du bassin devant retenir 80000 m3 d’eau permettant ainsi l’alimentation en matière première de la nouvelle usine à neige construite en contrebas de cette retenue. Cette usine, ultramoderne et équipée de 2 moteurs électriques de 800 cv chacun pouvant brasser 3000 litres d’eau à la minute catapulte ses jets de neiges sur un nouveau réseau de canon long de 5,5 km. Pierre Mattis, le responsable des travaux, affirme qu’il s’agit d’un équipement très puissant, plus que toutes les autres usines du domaine. Dans le bassin, étanchéifié par un « liner » épais, Daniel et son équipe créent un réseau de tuyaux encerclant le fond. Ces tuyaux servent à brasser en permanence l’eau de la retenue afin que celle-ci ne gèle pas. Sur la plupart de ce type d’ouvrage, il s’agit plutôt d’une technique de « bullage » avec des bulles d’air comme dans un aquarium qui remontent à la surface empêchant ainsi l’eau de glacer. La STVI préfère à cette technique celle d’un courant d’eau forcé allant de bas en haut. La société des Téléphérique de Val d’Isère met en ce moment l’essentiel de son staff spécialisé à la finition de cet ouvrage, l’idée étant, si possible, de mettre en fonctionnement la machinerie pour l’hiver. Un tel bassin, le plus grand du domaine skiable de Val d’Isère, devrait à terme permettre l’enneigement de l’envers de Bellevarde en un peu plus d’une semaine.